Télétravail : Progression significative en 2018

De plus en plus d’entreprises utilisent le télétravail. Il est en expansion ces dernières années.

Pour les salariés et les entreprises, il représente un facteur de performance. Il est moteur du renouveau des pratiques managériales actuelles.

Les dirigeants et les salariés ont des opinions unanimes sur les bénéfices qu’apportent le télétravail.

Malheureusement, il reste encore réservé aux cadres et ne s’étend pas encore aux niveaux hiérarchiques inférieurs.

Le télétravail s’étend de plus en plus

Tout d’abord, il concerne près d’un salarié sur trois dans le secteur privé. Les dirigeants et salariés reconnaissent les bienfaits de celui-ci. L’autonomie, l’engagement, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, sont bénéfiques pour le travail.

Un dirigeant sur deux considère que ce dispositif est un moyen pour diminuer l’absentéisme et la démotivation. Le travail à domicile satisfait les trois quarts des salariés tout en contribuant à l’amélioration de leur qualité de vie au travail.

Le temps de travail adapté à chaque salarié faisant du télétravail

Selon un sondage des télétravailleurs, le nombre de jours de télétravail idéal serait de 6,7 par mois. Pour la grande majorité, le travail à domicile est le choix privilégié.

Permettre aux salariés de faire du télétravail améliore l’image de l’employeur. Pour les dirigeants l’efficacité du travail et l’amélioration du dialogue sont au premier plan des bénéfices apportés. Les salariés qui travaillent à leur domicile montrent leur autonomie et leur capacité à prendre des décisions de manière plus efficace.

De plus, nous remarquons une baisse de la fatigue ainsi que des économies financières, car le télétravail leur évite des trajets aller-retour et permet des horaires plus souples.

Moteur de renouveau des pratiques managériales

Pour finir, selon une étude, 83 % des managers ayant recours à cette méthode de travail se déclarent favorables à cette forme de travail.

Pour ce faire, ils doivent repenser le maintien du lien collectif, leur manière de déléguer et contrôler les tâches. Ainsi que la régulation de la charge de travail et bien entendu les modalités de contrôle du temps de travail malgré leur souplesse.

Cependant, les managers doivent sensibiliser les salariés faisant du télétravail et mettre en place des actions de formation.

Craintes des managers laissant leurs salariés travailler à domicile

Presque un manager sur deux craint qu’il entraîne la perte d’une partie de leurs responsabilités. Il remet en cause le lien hiérarchique.

Les managers ne proposant pas cette forme de travail ont plusieurs raisons. La première étant les risques informatiques. La sécurité informatique est primordiale dans une entreprise. Partager les données à l’extérieur peut comporter des failles de sécurité potentiellement fatales. La deuxième étant les contraintes administratives. Chaque salarié travaillant à son domicile doit être protégé d’éventuels accidents domestiques.

Craintes des salariés travaillant à leur domicile

Selon une étude, 60 % des salariés ne sont pas favorables au télétravail. Il peut parfois empiéter sur leur vie personnelle. Cela peut impacter leur santé morale, entraînant un isolement, une perte du lien collectif ou la non-déconnexion du travail.

Pour conclure

En conclusion, le télétravail a des aspects positifs comme négatifs. Mais, il devient de plus en plus tendance d’années en années.

https://www.chefdentreprise.com/Thematique/rh-management-1026/Breves/Teletravail-progression-significative-2018-337537.htm

Cet article peut aussi vous intéresser :
https://blog.performan-ce.com/accident-du-travail-enjeux-pour-lemployeur/

Articles similaires