Recadrer un collaborateur sans le démotiver

Recadrer un collaborateur n’est pas une chose facile, il ne faut pas les démotiver. Malgré leurs erreurs à répétition, leurs désengagements ou bien leurs retards, il ne faut pas les inciter à prendre la porte. Nous allons vous donner les clés pour faire cela sans les démotiver.

Recadrer un acte de management

Recadrer est un acte fort en management. Celui-ci permet de rappeler à vos collaborateurs les règles et refixer les objectifs. Cela permet aussi de le réorienter et de le recadrer. Vous devez « remonter les bretelles » mais sans paraître autoritaire et injuste. Afin de ne pas démotiver votre collaborateur et surtout de ne pas détériorer la relation qu’il y a entre vous. Sachant que vous voulez préserver une bonne ambiance de travail ainsi qu’éviter les conflits, vous devez y aller avec douceur. Cela est difficile mais pas impossible. 

Conseils 

Ne recadrez jamais un de vos collaborateurs sous le coup de l’énervement. Même si vous êtes mal luné, en colère après tout ce qu’il a fait et que vous avez envie de lui passer un savon mais il faut que vous résistez à la tentation. Il faut tout d’abord accumuler des éléments factuels justifiables auprès de votre collaborateur.

Cependant, méfiez-vous des ragots et faites vous une opinion personnelle sur la personne ciblée. Évitez toutes les expressions du style « Il parait que » ou bien « Il me semble que ».  Si vous utilisez ces expressions, le collaborateur ciblé voudra savoir qui l’a trahi et cela nuira à l’ensemble de l’ambiance de travail. 

Il faut surtout être juste et raisonnable avec votre collaborateur. Évitez de généraliser et d’exagérer les torts du collaborateur. Les critiques non constructives emmèneront le salarié à se défendre et il va se décourager. Privilégiez une critique pour un compliment. Dès lors que vous voulez passer une critique constructive, il vous faut l’enrober de compliments. 

Expliquer les conséquences

L’entretien de recadrage doit avoir des conséquences positives sur chacun des acteurs. Prenez des engagements forts. Vous pouvez lui demander d’agir afin d’améliorer ce qui peut être changé et amélioré. Précisez lui que cela aura des conséquences disciplinaires plus lourdes avec les ressources humaines s’il ne modifie et n’améliore rien.

En conclusion

Pour conclure, dès lors que vous devez et voulez recadrer un de vos collaborateurs, car ses actes ne sont pas à la hauteur ou autres, ne le faites pas sur le coup de l’énervement. Ne le démotivez pas pour ne pas nuire à l’ambiance de travail.

SOURCE

Cet article peut aussi vous intéresser : https://blog.performan-ce.com/trains-retardes-ou-annules-vos-droits/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *