La crypto-monnaie ou le crypto-actifs : que faut-il savoir ?

La crypto-monnaie est comme le Bitcoin. Ils fonctionnent sur le même principe. Elle a été conçue comme instrument d’échange dans le monde numérique. Dans cet article on vous explique ce qu’il faut savoir.

La crypto-monnaie de quoi s’agit-il ?

Elle désigne une monnaie virtuelle qui repose sur un protocole informatique de transactions cryptées et décentralisées. Une communauté d’utilisateurs les accepte comme paiement afin de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. 

Selon la juridiction, ce n’est pas une monnaie en tant que telle, car elle ne dépend d’aucune institution, ne bénéficie d’aucun cours légal dans aucun pays et ne peut pas être épargnée.

Qui l’a créée ?

La crypto-monnaie est créée par une communauté d’internautes, appelés les miners, fait à partir d’un algorithme qui génère des jetons qui sont ensuite alloués à chaque miner, internaute, en récompense de sa participation au fonctionnement du système. 

La technologie employée est celle d’un registre de transactions. Cela permet de garder la trace d »un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente. Les jetons sont stockés dans un coffre-fort électronique enregistré sur l’ordinateur. 

Légale ? Sûre ?

Les monnaies virtuelles en général n’ont pas de statut légal explicitement dit et leur encadrement par les pouvoirs publics reste imparfait. C’est pour cela qu’elles ne sont pas reconnues comme des instruments financiers actuellement. 

L’investissement dans la monnaie virtuelle reste risqué, car de nombreux escrocs opèrent sur internet et personne n’est là pour les arrêter. 

L’euro reste pour le moment la seule monnaie ayant un cours légal en France. Un professionnel peut se faire payer avec de la crypto-monnaie mais c’est à ses risques et périls. 

Risques concrets 

En investissant dans la crypto-monnaie, vous ferez face à certains risques principaux :

  • De bulle spéculative : le cours de cette monnaie est très volatil et expose les acheteurs à des pertes financières potentiellement importantes
  • De piratages informatiques : la conservation n’offre aucune protection en matière de sécurité 
  • De blanchiment des capitaux : comme ils sont anonymes, cela favorise le contournement des règles relatives à la lutte contre le blanchiment des capitaux

SOURCE

Cet article peut également vous intéresser : https://blog.performan-ce.com/covid-19-pas-de-tva-depistages-et-vaccins/

Pour toute question ou réaction, n’hésitez pas à nous contacter : https://blog.performan-ce.com/contact-et-email/

Découvrez également notre site internet : https://performan-ce.com/

Articles similaires