Impôt sur le revenu, quels avantages à rattacher un enfant majeur au foyer fiscal ?

Impôt sur le revenu, quels avantages à rattacher un enfant majeur au foyer fiscal ?

Pourquoi rattacher un enfant majeur à son foyer fiscal ?

Même si votre enfant majeur commence à percevoir des revenus, vous pouvez continuer de le déclarer sur votre imposition sur le revenu afin de bénéficier d’avantages fiscaux. 

Si vous êtes dans l’un des cas suivants, cela peut être avantageux de le faire : 

  • Si votre enfant est célibataire sans charge de famille, vous pourrez alors le rattacher à votre foyer fiscal afin de réduire le barème de l’impôt sur le revenu. En effet, cela vous permet de bénéficier d’une majoration du nombre de parts de votre quotient familial. 
  • Si toutefois votre enfant est pacsé, marié ou chargé de famille, le rattachement vous permettra de bénéficier d’un abattement sur le revenu. 

De plus, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt supplémentaire si l’enfant majeur que vous rattachez est scolarisé ( -153 € s’il est au lycée, -183€ s’il étudie en enseignement supérieur). 

Les conditions pour rattacher un enfant majeur à votre foyer fiscal

Pour pouvoir bénéficier des avantages cités précédemment, la situation et l’âge de votre enfant doivent remplir certaines conditions : 

Tout d’abord, l’enfant majeur que vous rattachez doit avoir été compté à votre charge l’année avant ses 18 ans. 

S’il a moins de 21 ans au 1er janvier N-1, vous pouvez alors le rattacher sans problème. 

S’il a entre 21 ans et 25 ans au 1er janvier N-1 et qu’il a poursuivi des études durant l’année N-1, il vous sera également possible de la rattacher. 

S’il ne remplit pas les conditions mentionnées précédemment, il ne pourra pas être rattaché à votre foyer fiscal, sauf s’il est reconnu comme handicapé, dans quel cas il pourra être rattaché quel que soit son âge. 

Les démarches pour rattacher un enfant majeur à votre foyer fiscal

Tout d’abord, votre enfant devra vous transmettre une demande de rattachement que vous devrez garder précieusement, car elle pourra vous être demandée dans le cadre d’un contrôle fiscal. 

Cette demande doit être formulée sur papier et signée par l’enfant. 

Vous pourrez ensuite déclarer votre enfant au moment de votre déclaration annuelle de revenus. Pour cela, il faudra déclarer à sa place les revenus qu’il a perçus. 

À noter que certains revenus n’ont pas besoin d’être déclarés, car ils ne sont pas imposables : 

  • Indemnités de stages et salaires d’apprenti (dans la limite d’un certain montant) 
  • Salaires d’un job étudiant si celui-ci à moins de 26 ans et que la somme des salaires sur une année ne dépasse pas un certain pallier. 

SOURCE

Cet article peut également vous intéresser : Améliorer la performance par le jeu au travail

Pour toute question ou réaction, n’hésitez pas de remplir le formulaire ci-dessous

Découvrez également notre site internet : https://performan-ce.com/

Articles similaires