Freelance et droit à la formation : quel montant

Freelance et droit à la formation : on vous dit tout

Le droit à la formation n’est pas réservé uniquement aux salariés, les personnes en freelance aussi y ont droit. 

En effet, les freelances cotisent, tout comme les salariés, au droit à la formation. Cette cotisation se fait au moment du paiement des charges. Ce droit est donc ouvert dès que le chiffre d’affaires réalisé est supérieur à zéro. 

Freelance et droit à la formation : quel montant ?

Le montant de votre chiffre d’affaires n’a rien à voir avec le montant de vos droits à la formation. 

Le montant de ces droits dépend de plusieurs critères : le code NAF de votre société, la durée de la formation sélectionnée, le fait que celle-ci soit diplômante ou non. 

Sélectionner sa formation et faire valoir son droit

On distingue différents Fonds d’Assurance Formation (FAF) selon l’activité de la personne en Freelance. 

Toutes les formations ne seront pas prises en charge, le FAF auquel vous êtes affiliés établit une liste des formations qui sont éligibles. 

Trouver son FAF : 

  • FIFPL pour les professions libérales et les prestataires de services 
  • AGEFICE pour les activités commerciales 
  • FAFCEA et Chambres de Métiers Régionales pour les activités liées à l’artisanat 

Une fois que vous aurez identifié votre FAF, vous pourrez sélectionner une formation dans le catalogue de celle ci. Pensez à vérifier que le montant de la prise en charge correspond bien au montant de la formation, et que celle ci est en lien clair et justifié avec votre activité. 

Dans un second temps, vous pourrez soumettre votre dossier à votre FAF pour effectuer une demande de financement. Les délais de traitement varient autour de 3 mois, à l’issue de ces 3 mois, votre FAF validera ou non la prise en charge de la formation. 

Si le financement est accordé, vous devrez tout de même avancer les frais, moyennant un remboursement sous 2 à 4 mois. 

Freelance et Compte Personnel de Formation

Depuis 2018, le Compte Personnel de Formation est venu remplacer le Droit individuel à la Formation. Toutes les personnes exerçant une activité professionnelle, qu’elles aient un statut de salarié ou d’indépendant, bénéficient de 24 heures de formation par an dès la deuxième année d’activité. 

Si vous êtes en freelance et que vous souhaitez en bénéficier, rapprocher vous de votre FAF. 

Le CPF à l’avantage qu’il ne faut pas avancer les frais. 

Freelance et portage salarial

Le portage salariale permet à une personne en Freelance d’obtenir un contrat de travail en échange d’une cotisation auprès d’une société de portage. 

Cela permet au freelance d’ouvrir des droits à la formation comme tout salarié, mais également des droits au chômage… 

Retrouvez toutes en cliquant sur le lien suivant : La formation professionnelle à votre service – La formation professionnelle à votre service (synergypb.com)

SOURCE

Cet article peut également vous intéresser : Améliorer la performance par le jeu au travail

Pour toute question ou réaction, n’hésitez pas de remplir le formulaire ci-dessous

Découvrez également notre site internet : https://performan-ce.com/

Articles similaires