Tout savoir sur les droits et obligations liés au syndicalisme dans l'entreprise

Tout savoir sur les droits et obligations liés au syndicalisme dans l’entreprise

Tous les salariés peuvent exercer leur droit syndical, peu importe la taille, la forme juridique ou la nature de l’activité de l’entreprise. Dans cet article nous allons tout d’abord définir ce qu’est le syndicalisme, puis nous aborderons les droits des salariés ainsi que les obligations de l’employeur.

Syndicalisme : qu'est ce que c'est ?

Le syndicalisme se caractérise par le mouvement d’un ensemble de syndicats, c’est à dire d’un groupe de personnes qui exercent au sein d’une même profession, regroupées dans le but de défendre leurs intérêts communs.

Syndicalisme et droits des salariés

Les salariés disposent de trois principaux droits en matière de syndicalisme : 

  • Ils ont le droit d’adhérer à un syndicat, ou bien même d’en créer un de manière totalement libre, et cela sans nécessairement consulter l’employeur de l’entreprise. On parle alors de Liberté Syndicale.
  • Peu importe le statut de l’employé ou encore son ancienneté, un salarié aura toujours le droit de se syndiquer
  • Ce droit de créer et d’adhérer à un syndicat n’est pas limité, c’est à dire que le salarié peut adhérer à n’importe quel syndicat

Syndicalisme et obligations de l'employeur

Le fait de se syndiquer étant un droit réservé à tous les salariés, l’employeur doit remplir quelques obligations en lien avec ce droit.

  • Veiller aux principes de neutralité et de non discrimination à l’égard des personnes qui sont syndiquées. En ce sens, l’employeur ne pourra pas faire pression de manière positive ou négative vis à vis d’une organisation syndicale, cela ne devra pas non plus être un critère face à la prise de décision pour un salarié.
  • Accorder les ressources matérielles nécessaires au syndic. Cela peut notamment passer par un panneau d’affichage (pour toutes les entreprises) ou encore un local au bon exercice de leur activité (pour les entreprises de plus de 200 salariés).
  • Pour finir, l’employeur doit accorder un crédit d’heures aux délégués syndicaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *